Revue Littéraire #4 -The Underground Railroad

Illustrations – NY Times

Pour rappel , le « système de cotation » est par ici 

The Underground Railroad –  Colson Whitehead

Distinction : Prix Pulitzer fiction 2017

Reçu : Acheté dans une librairie d’aéroport… du genre de celles où il est impossible de sortir les mains vides

En court et par moi :Le livre raconte l’histoire de Cora, jeune esclave orpheline qui vit sur une plantation de coton en Géorgie. On suit son incroyable et parfois horrible aventure  depuis le jour où, avec César , elle a décidé de s’enfuir pour rejoindre le Nord. Elle empruntera un  réseau de chemins de fer sous-terrain, illustration romancée et réaliste de Colson Whitehead désignant les routes clandestines (underground railroad) empruntées par les esclaves exilés.

Résultat : ****° et encore la 5ème * serait méritée mais j’ai mis une éternité à le finir… la faute à la VO sans doute.

A lire également

Les histoires suivantes se déroulent à la même époque et dans les états sudistes où l’esclavagisme était au coeur de tout. Bien qu’ayant des perspectives complètement différentes, j’ai adoré les deux!

  • « Autant en emporte le vent » – Margaret Mitchell : THE histoire d’amour MYTHIQUE entre Scarlett O’Hara et Rhett Butler sur fond de guerre de sécession. Bestseller absolu quand il est sorti en 1936, il est devenu un classique.
  • « La couleur des sentiments » (VO The Help) – Kathryn Stockett

Et si ça ne vous botte pas de les lire, les deux ont été adaptés au cinéma avec beaucoup de succès.

Rejoignez-moi sur Goodreads!

Application découverte grâce à Axelle de Styleplayground :),on y :

  • Crée des « wishlists »‘ de lecture,
  • Partage des livres à lire avec ses amis,
  • côte des livres lus,

Je n’y ai pas encore passé beaucoup de temps mais je compte bien m’en servir pour définir mes objectifs de lecture en 2018.

Vers l’appstore pour télécharger Goodreads . J’y suis sous Nadia G !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Nadou

La pro du cheveu et des bons plans sur le net. Se maquille peu mais bien. A beaucoup de maquillage, trop peut-être. Ne sort jamais sans du vernis à ongles. Dans la vraie vie bosse comme cadre dans la grande distri, accro au sport et incollable sur le crossfit.

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Votre email ne sera pas publié.