Revue Littéraire #3 – Les dystopies et romans d’anticipation

Il y a environ deux mois, j’ai commencé « The Handmaid’s tale », série tirée du livre éponyme de Margaret Atwood (publié en 1983) , je l’ai terminée…. il y a 1 mois et 28 jours (faites le compte ;)). Impossible de m’en décoller, malgré l’image de mauvaise qualité liée au streaming sur un site foireux (et bien évidemment illégal, oups).

Le pitch?

Une société totalitaire, la République de Gilead, où la religion et les hommes ont pris le pouvoir. Suite à une baisse de fertilité de la population, un groupe de femmes, « les servantes », sont mises à la disposition des familles de hauts fonctionnaires de Gilead pour assurer leur descendance. En gros, elles sont font violer par le père de famille une fois par mois, lors d’un rituel carrément glauque dans l’espoir qu’elles tombent enceintes.

C’est la vie/le combat d’Offred ( Offred = of Fred (nom du chef de maison) = Defred en français)  une de ces servantes, que l’on suit durant toute la saison. ATTENTION c’est OVER ADDICTIF.

Une fois la série terminée, j’ai voulu lire le roman original. C’est chose faite! Et même si j’ai préféré la version télévisée car elle détaille davantage la psychologie et le passé des autres intervenants de l’histoire, cela n’en reste pas moins un excellent roman. Je vous le conseille.

Du coup, je me suis souvenue de quelques romans du même genre qui étaient aussi très chouettes et que partage avec plaisir. Je n’ai jamais été une fan de SciFi mais une bonne dystopie ou roman d’anticipation et je perds l’usage de la parole tous les soirs jusqu’à ce qu’il soit terminé. Ils ont été remis au goût du jour par la trilogie « Hunger Games » de Suzanne Collins ou encore « Divergent » de Veronica Roth mais rien de tels que les classiques!

Petit rappel ,

Dystopie : Société imaginaire régie par un pouvoir totalitaire ou une idéologie néfaste, telle que la conçoit un auteur donné – Larousse

Roman d’anticipation : Science fiction crédible – Non, je n’ai pas le talent du Larousse pour définir :D.

Ma sélection – j’ai lu et j’ai aimé

1. COUP DE <3: Malevil, Robert MERLE 2.  LE PLUS DERANGEANT: Sa Majesté des Mouches, William GOLDING 3.LE PLUS FEMININ: La servante écarlate, Margaret ATWOOD 4. LE PLUS RÉALISTE: Ravage, René BARJAVEL 5.LE PLUS CONNU (BIG BROTHER) … Et le plus torturé aussi 1884, George ORWELL

Surtout dites moi si vous décidez de vous lancer dans une de ces lectures :)! Et si vous en avez déjà lu, j’adorerais lire votre avis dans les commentaires.

XX

Rendez-vous sur Hellocoton !

Nadou

La pro du cheveu et des bons plans sur le net. Se maquille peu mais bien. A beaucoup de maquillage, trop peut-être. Ne sort jamais sans du vernis à ongles. Dans la vraie vie bosse comme cadre dans la grande distri, accro au sport et incollable sur le crossfit.

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Votre email ne sera pas publié.