J’ai un bouton, je fais quoi?

Ben tu pleures :-). Mais non, allez, à tout problème sa solution! (On est positive ici).
Bien que plusieurs cas de figure puissent se présenter, dans tous les cas tu te dis « et m***** » non non non, pas aujourd’hui, pas là, pas comme ça! » Le BOUTON. Oui, cet affreux qui pointe le bout de son nez sans prévenir, sans aucune raison valable et qui te bousille le moral. Après tout, on a rien fait de mal pour mériter ça ! Bon.

Plusieurs cas de figure donc: il y a celui qui vient juste bousiller ta semaine. Tout se passe bien dans la meilleur des mondes, tu vas dormir tôt, tu passes un week-end digne d’une bonne soeur (= tu sors pas jusqu’au bout de la nuit 2 soirs d’affilée, bois de l’eau, mange des brocolis vapeur), et le lundi matin tu te réveilles avec ce spot sur le nez/la joue/le front, peu importe. Il est là juste pour te dire que ta semaine sera merdique. Voilà.

Il y a aussi celui qu’on pourrait qualifier de Hulk tellement il est gros, tellement il est imbattable, tellement tu pourrais t’acharner pendant des heures, et bien non, tu ne gagneras pas, rien ne viendra (sorry j’essaie vraiment de pas rendre l’article dégueu). Au pire, tu auras défiguré une partie de ton visage en pensant vraiment que t’arriverais à bout du Hulk, au mieux, ça te fera une excuse pour rester au chaud chez toi et ne voir personne.

Puis, il y a celui qu’on ne voulait vraiment, mais vraiment pas choper. Celui qui, rouge et bien volumineux, arrive la veille d’une méga soirée hyper importante pour laquelle t’as préparé ta tenue, ta coiffure, ton maquillage, acheté les chaussures parfaites, il y a plusieurs mois déjà. Tout devait être parfait, DEVAIT. Il doit être celui qu’on hait le plus.

Enfin, il y a les petits gentils qui sont là juste pour te faire savoir que tu es encore pourvue d’hormones, il y a ceux qui te foutent la méga honte (le bout du nez par exemple), ceux qui traduisent ton état d’ébriété des 2 dernières semaines, ou ceux qui te font comprendre que t’as englouti beaucoup trop d’hamburgers et de pizzas ces derniers temps et que tu ferais bien de ressortir ton cuiseur vapeur.

Fort bien me direz-vous, mais encore? Que faire?


Règle numéro 1: on ne s’acharne pas. Pas de « oui mais je sens que là y a moyen si je force un peu ». NON. Si on sent très bien que ça ne marchera pas, on ne touche pas, au risque d’avoir une belle cicatrice et/ou trace rouge pendant 2 mois.

Ensuite, on traite. Pour ma part, c’est huile essentielle de Tea Tree, anti-bactérien hyper puissant. Même pour les « Hulk », ça fait vraiment des miracles. Une petite goutte le soir avant d’aller dormir, et le lendemain c’est déjà bien dégonflé. J’ai déjà fait partir en deux jours des trucs qui auraient pu rester 2 semaines. Attention, uniquement le soir!! Le Tea Tree et le soleil ça ne fait pas bon ménage. En vente dans n’importe quelle herboristerie pour quelques euros.

Pour la journée, soit le stick camouflant anti-imperfections Normaderm de Vichy, que je rachète depuis DES années. Il assèche et camoufle vraiment bien. Soit le Super Spot Remover de Origins. C’est une sorte de gel, donc pas de problème pour l’appliquer la journée, assèche très bien. Stick de Vichy en vente en pharmacie et parapharmacie, pour Origins pas facile de trouver, je l’ai acheté chez Dougals à Maastricht.

Pour camoufler, soit le stick Vichy mentionné ci-dessus, soit de l’anticerne. Mon Bobbi Brown fait très bien l’affaire.

Et si on se chope des cicatrices, on va voir par ici les conseils de Nadou sur le sujet…

Et vous, quelles sont vos solutions ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Steph

Hyperactive touche à tout à la crinière de rêve (c'est Nadou qui le dit), privilégie les produits bio ou naturels et le "made in pas loin de chez vous'". Indépendante dans la vraie vie, a tout plaqué pour lancer le site de vente en ligne Made & More. Remplit ses temps libres peu nombreux de lectures sur la mode et sur la beauté et de sport pas violent, yoga, pilates, toussa.

10 commentaires pour “J’ai un bouton, je fais quoi?

  1. Tout à fait d’accord avec le fait de ne pas s’acharner, ça empire complètement la chose! Moi j’assèche toujours avec de l’alcool dénaturé le soir et le matin, et essaye de camoufler le moins possible pour ne pas irriter…et sinon je reste chez moi et ne vois plus personne pendant deux jours 😀

  2. Coucou Steph,

    Super article!! Quel humour., j’adore (même avec le côté un ghore ;-)) ..mais l’efficacité de tes conseils me laisse bouche bée. A mon âge, je ne devrais plus avoir à lutter contre ce genre d’imperfections disgracieuses…mais bon, soyons réaliste, les peaux métissées sont difficiles à mâter…Merci donc pour tes précieux conseils :-).
    Biz
    Yeba

    1. Salut Yeba! Et merci pour ton commentaire :-), de fait j’ai essayé de rendre la chose pas trop gore compte tenu du sujet :-). Pareil que toi, je ne devrais normalement plus avoir ce genre de soucis, mais bon… les hormones! Biz et bonne semaine! Steph

  3. Ce que tu écris, c’est l’histoire de ma vie…
    Ce que je fais, & qui marche pas trop mal (mais bon, 1x/semaine maxi), c’est un masque d’argile verte (l’argile en poudre, pas le tube prêt à l’emploi plein de paraben). Le lendemain matin, les hulks sont presque KO!

    1. Salut Aline! Moi aussi je fais ça, le masque à l’argile verte, une fois par semaine c’est vraiment top. Je fais plus pour resserrer les pores, mais c’est vrai que c’est aussi super pour les Hulks :-). Xx Steph

  4. Oui je le connais celui la…surtout celui au bout du nez. Je ne fais generalement rien, appart essayer de le soigner et le camoufler. J’utilise Burt’s Bees spot treatment le nuit des que j’en vois un apparaitre. Et ensuite en journee je le camoufle avec un « treatment concealer ».
    Et puis le masque « Out of trouble » de Origins 2x/semaine aide bcp.

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'une * sont obligatoires. Votre email ne sera pas publié.